iki, galerie + boutique

Inaugurée en décembre 2011, [ iki ] est une galerie spécialisée dans les bijoux de créateurs contemporains. Son nom, tiré de L’Éloge de l’Ombre (Tanizaki), inspire les pièces qu’elle expose, incarnant l’élégance naturelle mêlée à une part d’audace et de non-conformisme.

Textures brutes et matériaux insolites, techniques inédites et réalisation raffinée  : [ iki] célèbre les matières et les formes – leurs arrangements surprenants – dans ce qu’elles racontent d’indispensable et d’insolent.

Attachée aux métiers d’art, cherchant dans le bijou le geste inventif qui saura happer le regard et l’interroger, la galerie propose des créations autour de savoir-faire singuliers. Le travail de ses créateurs, relevant de l’architecture comme de la poésie, de la vérité comme de la fiction, se déploie dans des univers minutieux et fascinants.

Et les collections – mouvantes, toujours renouvelées – composent une partition plurielle où dominent le jeu des contrastes, un amour de la simplicité élaborée, et de l’étonnement. Uniques, sélectionnées pour leur beauté curieuse, elles murmurent leurs récits sans jamais laisser saisir tout à fait leur complexité.

Boutique mais également lieu d’exposition, [ iki ] offre régulièrement un espace dédié à un créateur afin de dévoiler plus avant son travail  et initie des dialogues avec des artistes (plasticiens, photographes), créant ainsi des rencontres riches, inattendues.

[ iki ] conçoit le bijou comme une parure essentielle – désir commun à toutes les civilisations en même temps que révélateur intime de soi –, un objet de poésie entre talisman et totem, un art d’être au monde. Et réinvente le choix du bijou en une expérience élégante…

les créateurs + récits de forme

Sophie Guyot, Cécile Bertrand, Dédem, Yoko Izawa, Aude Tahon, Michelle Griffiths, Betty Pepper, Anke Hennig, Danielle Gori-Montanelli, Armel Barraud, Marianne Anderson, Galatée Pestre, Marie Charpentier, Jeong Hee, Jeehyun Chung, Mathilde Quinchez, Teri Howes, Laurence Oppermann, Florence Croisier, Stefano Poletti, Momoko Kumai, Pauline Edie, Abbott & Ellwood, Jeemin Jamie Chung, Agnès Millerand, Shu-Lin Wu, Môko Kobayashi…

Le lieu + ici

Au 18 de la rue du pont Louis-Philippe dans le 4e arrondissement de Paris, [ iki ] a trouvé un environnement idéal, dans cette rue agréable jalonnée de galeries.

L’espace mêlant bois et matériaux bruts, mobilier naturel à la fois inspiré de la chambre d’écrivain et du laboratoire d’antan (présentoirs secrétaires à vitrines et clapets, globes de verre, luminaires), crée une atmosphère chaleureuse, vivante où les clients osent converser librement, se conseiller aussi et solliciter longuement la galeriste, Colette Gohel.

colette gohel + portrait

À l’ouverture, il y a vingt-cinq, de sa première galerie de bijoux à Rennes – Topkapi –, Colette Gohel, a choisi déjà d’exposer et de défendre le travail de jeunes créateurs indépendants. Avec succès.

En créant [ iki ] à Paris, celle qui aimait, enfant, fabriquer des colliers en graines de melon, poursuit son amoureux travail de découverte et de transmission – être «  fouilleur de détails  » (Marcel Proust) et tisser des liens entre les créateurs, les trésors qu’ils inventent, et leurs acquéreurs.

Colette, si tu étais…
un objet : un vase
une pierre précieuse : une perle
une lettre : A
un mot : le vent
un élément : la mer
un bruit : la voix de la plus grande chanteuse d’opéra
un instrument : un saxophone, c’est envoûtant; un violoncelle maintenant, c’est le plus humain de tous les instruments, il pleure comme un homme
un fruit : une pêche
un livre : Oreiller d’herbes de Sôseki Natsume
une sculpture : «  Le Baiser de Rodin  »
une langue : l’italien
une ville : Paris
un animal : un chat
une devise : être le plus juste avec soi et avec les autres
la qualité que tu préfères chez l’autre: plusieurs, indissociables selon moi, être intellectuellement brillant, savoir faire rire et être curieux
un héros, héroïne de fiction : le personnage de Ma sorcière bien aimée, remuer son nez et soulever les objets en un quart de seconde, je trouvais cela génial, petite
le trait de caractère qui te définirait le mieux: sensible